Essilor International crée un nouveau comité

Essilor International crée un nouveau comité au sein de son conseil d’administration : le comité responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE)- 7 mai 2013

Louise Fréchette, administratrice indépendante, est nommée Présidente de ce nouveau comité, qui complète l’organisation de la gouvernance de la société. Ce comité, chargé de superviser la politique de responsabilité sociétale, aura également pour mission d’éclairer le développement à long terme du Groupe grâce à ses actions RSE dans le domaine de la vue et de son amélioration. Ce comité est constitué de Madame Aicha Mokdahi et de Messieurs Bernard Hours et Hubert Sagnières.

“Ce Comité innovant, présidé par un administrateur indépendant, va nous permettre de répondre encore mieux aux enjeux économiques et sociétaux liés à notre mission. L’extension géographique de l’entreprise, ainsi que la diversité des initiatives de RSE correspondantes, appelaient la mise en place d’une instance de gouvernance chargée de suivre et d’éclairer l’évolution de celles-ci, au sein du Conseil d’Administration” a déclaré Hubert Sagnières, Président-Directeur Général.

La création de ce comité s’inscrit dans la droite ligne des contributions sociétales diverses d’Essilor dont le but est d’apporter des moyens de correction aux populations qui n’y ont pas accès. Depuis 2006, la « Essilor Vision Foundation » offre par exemple des dépistages et des équipements aux enfants en milieu scolaire, aux Etats-Unis et dans d’autres pays. Le Groupe est également partenaire de l’association internationale « Special Olympics » et un membre fondateur d’Optique Solidaire en France. En mars dernier, Essilor a soutenu la création de l’Observatoire des enjeux de la vision (Vision Impact Institute) dont le rôle est de sensibiliser à l’impact économique du mal voir dans le monde en collectant et diffusant les études traitant de ce sujet.

Louise Fréchette, 67 ans, est présente au conseil d’administration d’Essilor depuis 1 an, c’est son unique mandat. D’origine canadienne, elle a mené toute sa carrière dans la fonction publique. Son dernier poste était celui de vice-secrétaire générale à l’ONU aux côtés de Kofi Annan.

No Comments

Post a Comment