Accor: La valse des PDG et administrateurs continue

Accor, assemblée générale du 25 avril 2013 : départ de Denis Hennequin et arrivée de trois administratrices

L’Assemblée Générale des actionnaires, présidée par Philippe Citerne, Président du Conseil d’Administration s’est réunie jeudi à Paris. Les actionnaires présents ou représentés ont adopté l’ensemble des résolutions proposées. L’Assemblée Générale a par ailleurs :

– renouvelé pour une durée de trois ans les mandats d’administrateurs de Mme Sophie Gasperment, dont c’est l’unique mandat, et de M. Patrick Sayer, président du Directoire d’eurazeo, qui a quatre autres mandats d’administrateurs chez ANF, Europcar, Rexel et Gruppo Banca Leonardo

– validé la nomination de M. Nadra Moussalem, 36 ans, également administrateur chez Edenred

Ce n’est pas tant cette assemblée générale qui fait l’actualité d’Accor que le départ de son président, Denis Hennequin deux jours auparavant. Le Conseil d’administration avait en effet pris acte des réserves concernant le rythme de mise en œuvre voulu par les fonds californien Colony et français Eurazeo (qui à eux deux détiennent 21,37% du capital et 27,51% des droits de vote), en mettant fin à son mandat à l’unanimité avec effet au 23 avril 2013.
L’histoire d’Accor est assez mouvementée. Le groupe a changé trois fois de PDG en huit ans sous l’impulsion des fonds Colony et Eurazeo (Jean-Marc Espalioux, Gilles Pélisson). Six administrateurs ont démissionné en 2009, et Franck Riboud, le PDG de Danone, a quitté le conseil d’administration en janvier, lassé des attaques répétées des deux fonds.

Le Conseil a décidé de mettre en place une gouvernance de transition. Philippe Citerne, jusqu’alors Vice-Président, devient Président non-exécutif du Groupe, Sébastien Bazin, dirigeant Europe de Colony, devenant Vice-Président du Conseil. Yann Caillère, jusqu’alors Directeur général délégué, devient Directeur général.

Denis Hennequin, 54 ans, avait été le premier non-américain à se hisser dans la hiérarchie de McDonald’s, où il avait effectué toute sa carrière avant d’entrer chez Accor. Il y a remplacé Gilles Pélisson, le neveu du cofondateur d’Accor, Gérard Pélisson, en tant que directeur général en décembre 2010, puis en tant que président du conseil en janvier 2011.

 

No Comments

Post a Comment