Etude : « 20 ans d’évolution des conseils d’administration en France 1992–2010 »

La publication de la série « Preuves à l’appui », rendue publique ce jour, présente une étude systématique de l’évolution des conseils d’administration en France dans quatre catégories d’entreprises : géantes, grandes, ETI et PME.

La période d’analyse s’étend de 1992 à 2010 et est riche en enseignements.

Cette étude a été réalisée grâce au partenariat avec l’Institut de recherche MiddleNext et au soutien de PwC, de Financière de l’Echiquier et de fonds privés.

Quatre points majeurs sont pointés dans le communiqué de presse publié ce jour par MiddleNext :

  • « Séparation des pouvoirs : en 2010, les deux tiers des entreprises séparaient les fonctions de direction et de contrôle dans leur gouvernance. Cette évolution est une caractéristique forte depuis 20 ans.
  • Faible représentation des parties prenantes : l’évolution des conseils d’administration a favorisé une catégorie d’administrateurs professionnels extérieurs à l’entreprise plutôt que la représentation des différentes parties prenantes au sein du conseil. Sans surprise, le nombre d’administrateurs varie de 14,6 pour les géantes, à 11 pour les grandes et tombe à 8,5 pour les ETI et 6 pour les PME.
  • Place des femmes : le nombre d’administratrices a évolué lentement depuis 20 ans progressant de 4% à 6% dans les années 1990 pour s’établir à 10% en 2000 avec une accélération en cours. Les conseils des PME et des ETI, a fortiori lorsque ces entreprises sont familiales, sont beaucoup plus féminisés que ceux des très grandes entreprises. La loi Copé-Zimmermann va néanmoins changer profondément la donne.
  • Une élite d’administrateurs : les évolutions récentes ont maintenu une élite d’administrateurs essentiellement concentrée dans les entreprises géantes qui contrôlent elles-mêmes une part importante de l’économie. »

Pour consulter cette étude, cliquez ici

 

No Comments

Post a Comment