Changement de gouvernance imposée chez Peugeot ??

L’Etat, en contrepartie de sa garantie financière proposée à Peugeot, pose ses conditions dont celle de l’amélioration de la gouvernance de PSA. Elle passerait par la nomination des deux administrateurs au conseil de surveillance du groupe :

  • Un administrateur représentant les actionnaires salariés actionnaires
  • Un administrateur indépendant qui « puisse assurer un lien plus particulier avec l’Etat »

On ne peut que s’étonner du rôle attribué par l’Etat à l’administrateur indépendant, car en l’occurrence, cet administrateur ne sera pas indépendant et sera tenu à son devoir de confidentialité.

Par ailleurs, se pose un problème délicat pour Peugeot qui n’a pas attribué à ce jour, de siège au conseil à son actionnaire américain GM, qui détient 7% du capital.

Actualité à suivre et grand bouleversement pour la famille Peugeot qui siégeait seule au conseil de surveillance avec 9 administrateurs indépendants.

Le conseil de surveillance de Peugeot compte aujourd’hui 16 membres dont 3 femmes. La moyenne d’âge est de 65 ans (le plus jeune a 54 ans, le plus âgé, 77 ans) et l’ancienneté moyenne au conseil est proche de 10 années.

 



En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close