Un administrateur référent non indépendant

Un administrateur « référent » doit aussi être un administrateur indépendant. Comme Votre-Administrateur le rappelle sur son site ( voir, les types d’administrateurs), un administrateur référent est là pour prévenir de potentiels conflits d’intérêts, spécifiquement lorsqu’il n’y a pas dissociation entre les fonctions exécutives et de présidence du Conseil.

Cette règle recommandée par l’AMF ne semble pas avoir retenu l’attention du groupe Eiffage :
Depuis 25 ans, Jean-François Roverato fait partie de l’exécutif d’Eiffage. Il en était le PDG depuis 1987 et président du conseil d’administration. Ayant quitté ses fonctions en aout 2012, il a été nommé, administrateur référent d’Eiffage…

Jean-François Roverato est aussi membre des comités stratégiques et du comité des comptes. Il est aussi président du conseil d’administration de la société Area.

Précisons que cette nomination à été précédée par celle de Pierre Berger comme PDG et président du conseil d’administration d’Eiffage. Il est aussi administrateur de la société Area.

Atteint par la limite d’age et donc obligé de quitter ses fonctions, il semblerait que le poste d’administrateur référent ait été créée sur mesure pour JF Roverato, sauf qu’il ne peut être qualifié d’indépendant.

On pourrait aussi voir dans cette nomination un gage de confiance à l’attention des actionnaires;

Cette situation n’est pas unique puisque Vinci traversant en 2010, une crise de gouvernance a nommé Yves-Thibaut de Silguy administrateur de référent de Vinci.

Est ce une situation propre à ce secteur d’activité?  je ne le crois pas

A.N

 

 

 

No Comments

Post a Comment